Fosco Lucarelli/Thibault Barbier - Ground Figures - S4
Fosco Lucarelli

Référent(s)
Professeur(s)

Cartographie générale collective

Camille Baloux, Adèle Pereira
Logements et salles de lecture entre les arbres

Raphaël Coustre-Mianne, Thomais Delaire
Logements et infrastructure pour une sablière

Anthony Correia, Simon Gabison
Corridor habité

Alia Berrachid, Pauline Teixeira
Centre de chercheurs en botanique et agroforesterie

Chemse Abichou, Isaure Marot
Monastère horticole

Chaimae Dekkane, Marine Lebecq, Chloe Tison
Lisière habitée et clairière sportive

Edwar Pozo Jarrin, Aaliya Sareefeen
Fabrique et logements de contreplaqué

Cindy Panchevre, Aaliya Sareefeen
Logements pour pêcheurs et pisciculteurs

Hatim Mouftih, Leonie Tonneau
Archipel de logement, entre conditions locales et territoriales

Fosco Lucarelli/Thibault Barbier - Ground Figures - S4

Le thème du territoire, sa forme, sa substance construite, son histoire, sa mémoire, son apparat idéologique est le cadre de travail du deuxième semestre de la deuxième année.
Dans la première phase (Imaginaire), orientée vers la recherche, les étudiants ont analysé une série de projets considérés comme paradigmatiques d’un point de vue typologique, programmatique, et pour leurs principes d’implantation. Parallèlement, chaque binôme entame un travail de lecture des Ground-Figures, une taxonomie de formes typiques du territoire près du village de Lizy-sur-Ourcq. Chaque binôme analyse une de ces Ground-Figures pour en construire son image abstraite et en libérer le potentiel évocateur.
L’objet est – à partir de la photo aérienne – d’en révéler le « paysage exemplaire », défini comme la sélection des combinaisons structurantes des éléments du territoire. Cette sélection crée une nouvelle image du fragment, mettant en évidence son identité intrinsèque, sa structure, ses formes fortes (trame, tracés, etc.).
Le but de cette première étape de l’atelier est de façonner un « imaginaire du territoire », une cartographie de fragments associée à un atlas visuel dont le contenu est évoqué métaphoriquement et analogiquement tout au long de la phase de conception du projet, en constituant son épine dorsale.
Dans la deuxième phase (Stratification), les étudiants commencent le développement du projet (par binômes) et d’une cartographie (collective). Dans cette phase, grâce à l’intégration progressive d’un ensemble de couches ultérieures (vivant, socle, etc..) aux analyses initiales, l’étude concrète des sites favorise le choix d’une activité associée au projet de résidences et l’élaboration d’un programme.
Pendant la troisième phase (composition), les étudiants développent ultérieurement le projet, jusqu’à la définition d’un élément significatif au 50e ou au 20e.

Moniteur
Clément Paillon

Référent(s)
Enseignant(s)
Étudiants Chemse Abichou, Camille Baloux, Alia Berrachid, Anthony Correia, Raphaël Coustre-Mianne, Chaimae Dekkane, Thomas Delaire, Simon Gabison, Marine Lebecq, Quentin Margaron, Isaure Marot, Hatim Mouftih, Cindy Panchevre, Adèle Pereira, Edward Pozo Jarrin, Aaliya Sareefdeen, Pauline Teixeira, Chloe Tison, Léonie Tonneau.
Formation
Licence, Projets, 2020 (s4)