École d’architecture
de la ville & des territoires
Paris-Est

Enseignement

    L’École d'architecture de la ville & des territoires a pour ambition de former des architectes, c'est-à-dire des professionnels capables d’exprimer et d’argumenter des points de vue, de mettre en œuvre des solutions concrètes, de construire un positionnement critique et personnel sur leur pratique et d’assumer les responsabilités éthiques et sociales qui leur incombent.

    L’enseignement du projet d’architecture est entendu comme l’ensemble des idées et des principes qui constitue le savoir architectural, articulant théorie et pratique et visant l’acquisition d’une culture séculaire afin d’engager des réponses contemporaines pertinentes pour préparer l’avenir.

    C’est pourquoi il insiste sur les permanences en architecture afin de mieux répondre à ce qui, relevant de la conjoncture, est soumis à l’évolution incessante des règlements et des normes.

    L’École d'architecture dispense une formation d'architecte qui conduit au diplôme d’État d’architecte organisée en deux cycles1 : la licence, d'une durée de trois ans sanctionnée par le diplôme d'études en architecture et le master d'une durée de deux ans qui permet d'obtenir le diplôme d'État d'architecte.

    Licence

    La licence est centrée sur la pratique du projet et sur l’acquisition des concepts et des outils fondamentaux de la discipline à travers quatre champs complémentaires: histoire et théorie, construction, urbanisme et paysage, et représentation. Elle se conclut par la production d’un rapport d’étude, véritable initiation à la recherche.

    Master

    Le master permet à l’étudiant d’acquérir une vision problématisée et une pensée critique sur la discipline ; il s’organise en quatre filières d’approfondissement qui expriment des positions idéologiques marquées mais complémentaires :

    Architecture & experience

    La filière Architecture & experience propose de confronter une réflexion théorique sur les règles qui guident la conception d’un projet, aux conditions spécifiques d’un programme architectural.
    Le travail est nourri au préalable par la réflexion engagée dans le cadre du séminaire. Le niveau de complexité attendu relève moins de l’échelle ou de la nature du programme en soi que du nombre de niveaux de signification engagés par les projets.
    Culture et histoire sont mobilisées au service de réponses précises et articulées aux enjeux de l’évolution des situations contemporaines.


    Fragments

    La filière Fragments interroge l’architecture à travers son rapport à la métropole et au territoire. Le dialogue recherché, entre géographie et signes architecturaux, impose des changements d’échelle et de regard, assume un certain écart, et implique l’interrogation permanente de la pensée du projet. La filière évite l’opposition apparente entre contingences métropolitaines et discipline architecturale et refuse de choisir entre qualité du design et complexité du processus. L’hypothèse est que cela est possible, et que l’un doit alimenter et contribuer à l’autre.


    Matière à Penser

    La filière Matière à penser se fonde sur une hypothèse, celle que l’architecture se construit (aussi). Le construit ne se limite pas à la mise en oeuvre mais s’appuie sur un savoir théorique qui permet d’élaborer un projet à partir de sa matérialité.
    Au sein de la filière Matière à penser, une formation « Structure et architecture », en association avec l’École des Ponts ParisTech, destinée à la fois aux élèves architectes et aux élèves ingénieurs, permet de sensibiliser les architectes au monde de l’ingénierie et inversement, contribuant ainsi à décloisonner leurs univers respectifs. « Structure et architecture » constitue une plus-value reconnue dans une carrière professionnelle. Une fois diplômés, les architectes peuvent poursuivre, sous conditions, leurs études à l’École des Ponts ParisTech en vue d’obtenir le titre d’ingénieur.
    Centrée sur la maîtrise informée des matériaux et des techniques de construction, qui intègre le cursus Structure et Architecture en partenariat avec l'école des Ponts ParisTech.


    Transformation

    La filière Transformation explore les problématiques architecturales liées au recyclage ou au réemploi du bâti (construire sur le construit) et au détournement de la vocation première de certains sites (vides des lotissements pavillonnaires et des grands ensembles, zones d’activités en déshérence, friches industrielles, délaissés d’infrastructure…). Elle prend au sérieux les dispositions des « SCoT facteur 4 » qui interdisent toute extension urbaine et explorent les conditions d’une architecture fabriquée avec – et non plus sur – les ruines du monde actuel. Il faut apprendre à transformer.
    De telles transformations sont à même de réinterroger les relations architecturales et urbaines aussi bien que les procédés constructifs et l’économie de la construction.
    L’enseignement part de l’hypothèse qu’il s’agit désormais, et de plus en plus, de construire avec et à partir de l’existant, et de recycler ou de réemployer le déjà-là.


    Les représentations et les idées qui fondent ces filières sont explicitées et énoncées : c’est le meilleur moyen pour permettre aux étudiants de construire eux-mêmes leur propre posture architecturale que de traverser une série de mondes singuliers au cours de leurs études.

    Au cours de ces années d’études, les étudiants se confrontent au monde professionnel par le biais d’un stage long. Nous leur permettons également d’engager une césure d’un an pour réaliser d’autres expériences.

    Formations post-master

    Après leur diplôme d’État d’architecte, les étudiants peuvent obtenir leur licence d’exercice en obtenant une "Habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre" HMONP ou poursuivre leurs études.

    Dans ce cadre, l'École d'architecture porte des formations post-master à l’avant-garde des évolutions du métier et des enjeux de la transition environnementale aux échelles de l’architecture et de l’urbanisme.
    Fondé en 2005, le diplôme de spécialisation et d’approfondissement en architecture DSA d’architecte-urbaniste forme les architectes et paysagistes à l'urbanisme de projet et s’intéresse à des territoires peu étudiés qui croisent des thématiques comme la gestion des risques, l’autonomie territoriale, l’agriculture, le tourisme, etc.

    Créé en 2013, le diplôme propre aux écoles d'architecture PoCA Post-Carbone coproduit avec l’École des Ponts ParisTech approfondit la question de l’impact des bâtiments et des infrastructures sur l’environnement.

    Doctorat

    L'École d'architecture offre également la possibilité de réaliser un doctorat. Les doctorants sont accueillis au sein d’une équipe de recherche, l’Observatoire de la condition suburbaine (OCS), elle même membre de l'UMRAUSser3329. Le laboratoire est structuré autour des axes que sont la théorie architecturale, l'architecture du territoire, l'énergie et plus encore, la relation entre ces trois domaines. L’activité de recherche s’articule autant que possible aux problématiques enseignées en licence, master et post-graduate et nourrit, en retour, l’enseignement. Une des particularités de son activité est la publication d’ouvrages de référence, principalement la revue "Marnes" : documents d’architecture.

    Formations en partenariat

    En plus du cursus Structure et Architecture proposé conjointement avec l’École des Ponts ParisTech, l'École d'architecture propose différentes formations en partenariat telles que la licence professionnelle ACPAE d’assistant à chef de projet en aménagement de l’espace et, depuis la rentrée 2017-2018, le DSA MOA Architecture et maîtrise d’ouvrage architecturale et urbaine en partenariat avec l'Ensa Paris-Belleville.

    Formation continue

    Enfin, dans le cadre de son offre de formation continue, l’École d'architecture propose des sessions courtes de formation continue qualifiante et certifiante pour permettre aux professionnels de développer leurs compétences. Elle permet aussi une prise en charge des coûts pédagogiques pour des actions de formation diplômante comme l'HMONP, le DSA d'architecte-urbaniste et la formation PoCa Post-Carbone.

    Toutes ces composantes fonctionnent dans une synergie qui repose sur la conviction commune que la théorie, l’histoire et la pratique du projet d’architecture offrent une jurisprudence pour envisager les territoires de demain et négocier la transition qu’appellent les préoccupations environnementales actuelles.

    Temps forts

    L’année universitaire est ponctuée d’événements qui contribuent à une volonté d’ouverture et participent de la capacité critique et introspective de l’École d'architecture. À titre d’exemple, depuis deux ans et dans le but d’expérimenter de nouvelles pédagogies, nos étudiants de licence et de master travaillent ensemble sur des réflexions transversales au territoire, à la ville et l’architecture. Pendant dix jours, ils sont près de 250 à intégrer l’un des dix ateliers intensifs proposés par des équipes enseignantes inédites formées pour l’occasion.

    Par ailleurs, chaque année, l’ensemble des étudiants et des personnels de l’École d'architecture se réunit dans le cadre d’une visite publique des ateliers de projet qui fait l’objet de l’expertise de personnalités extérieures du monde de l’architecture. Ce temps d’échanges nous permet d’évaluer nos productions pour faire évoluer au mieux notre pédagogie.

    Enfin, cette ouverture se traduit par les nombreuses conférences que nous organisons autour de thématiques centrales pour notre enseignement : la transition sociale, la métropolisation, la représentation du territoire ou encore la question du numérique en architecture qui bouleverse les pratiques contemporaines.
    Elle se renforce par une dynamique d’échanges au niveau international et par de nombreux voyages d’études à l’étranger visant à enrichir le parcours de nos étudiants.

    Notes
    1. Conformément aux textes nationaux qui réglementent l'enseignement en architecture ainsi qu'à la déclaration de Bologne.

    Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
    Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.