La Maison du peuple de Clichy
Maquette réalisée par Alexandre Cristovao et Clément Lorentz

Vidéo

La Maison du peuple de Clichy
Maquette réalisée par Alexandre Cristovao et Clément Lorentz

Intensif COO La Maison Du Peuple, Laurence Mayeur
Réflexion aux futurs usages de la MDP

La réflexion sur les futurs usages de la MDP à Clichy (92) s’organise autour de trois questions principales: les trois axes de mobilité du bâtiment, le contexte social et une approche sensible météorologique.
Nous avons réfléchi aux usages selon les saisons. En effet grâce à la mobilité du toit et des planchers, on peut vivre avec les éléments au cours de l’année. Les habitants peuvent ainsi avoir leur propre calendrier et les événements naturels viendraient de manière récurrente marquer leurs vies. Malgré la densité urbaine et le peu de végétation, on arriverait à se reconnecter à l’environnement naturel.
L’usage principal serait donc le marché. Il est l’événement le plus important dans l’histoire de la Maison du Peuple (MDP). Il a motivé sa construction et est encore aujourd’hui actif, sur une durée de plus de 100 ans. Perpétuer ce marché serait une démarche logique de continuité de cette tradition ancrée dans la ville et dans le quartier. L’ouverture du toit permettait une aération avec l’arrivée des beaux jours.
La ville de Clichy a une activité associative importante. Les habitants s’investissent dans leur quartier. Pourtant les locaux manquent et le quartier de la MDP semble être à l’écart de ce mouvement. Elle pourrait servir d’accueil pour des associations de quartiers, un journal indépendant traitant de la vie de la ville, d’activités associatives en tout genre, tout au long de l’année.
La MDP peut aussi redevenir un vecteur culturel. Elle peut permettre l’ouverture du savoir et de la culture au plus grand nombre. Cette culture peut prendre différentes formes (expositions, conférences, performances artistiques, représentations théâtrales ou tout autre art vivant, de jour comme de nuit…). Des ambiances se créent, nous faisant évader de notre quotidien en baissant les stores orangés par exemple.
Le patrimoine architectural du XXème siècle commence petit à petit à être reconnu comme légitime de la même manière que celui du gothique ou de la renaissance. Le bâtiment étant classé aux monuments historiques doit assumer sa fonction. Il permet par son ouverture au milieu de la recherche et aux étudiants de valoriser cette architecture prônant l’économie de moyens et la préfabrication, des questions que l’on peut retrouver aujourd’hui avec les enjeux contemporains de la raréfaction des ressources.
Malgré une vie associative remarquable, il manque des endroits à Clichy où les habitants peuvent se réunir à moindre frais afin de juste parler, de développer des améliorations pour la vie de quartier etc. Cette gouvernance locale pourrait se mettre en place avec des réunions entre habitants. Ceci éviterait entre autre une crise démocratique que l’on traverse avec le projet de la MDP et de la métropole du Grand Paris.
La question du financement est incontournable pour la réhabilitation et l’exploitation d’un tel bâtiment. La ville de Clichy accueille de grandes filiales. Leur participation dans la vie de la ville serait une logique contribution à l’installation de leurs locaux. Cela permettrait aussi de mettre en relation les différents quartiers et d’incorporer le quartier des bureaux avec le reste de la ville.

Réhabilitation de la maison du peuple de Clichy

Revue de presse de la maison du peuple de Clichy

Enseignant(s)
Étudiants
Formation
2020