Chantier collectif

À l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable, qui s'est déroulée à la fin du mois de septembre, un chantier participatif sur le thème de la construction en terre crue s'est implanté aux abords du bâtiment Copernic de l'Université Gustave Eiffel. Sur la base du projet conçu par les étudiants de l’Éav&t dans le cadre du Workshop inter-années 2019, une fontaine en pisé a été construite, répondant à une volonté plus globale de dynamisation de cet espace à l’arrière du CROUS notamment par l’implantation de mobilier urbain. Le groupe de recherche Alluvium, également présent, a lui réalisé un grand nombre d’adobes (briques de terre crue) agrémentées d’adjuvants biosourcés et destinées à la créations de cinq murs qui seront testés dans la chambre climatique Sense-City. Les grandes possibilités qu’offre ce matériau nous ont poussés collectivement à faire de ce chantier un espace de présentation de diverses techniques de construction en terre crue et de vanter les qualités de ce matériau géo-sourcé, réutilisable à l’infini, en expérimentant notamment sa tenue dans le temps.

Documents techniques

L’implantation de la fontaine et du banc qui l’accompagnera, a été pensée pour faire face à l’espace libre séparant l’université de son parking. Cet entre-deux a un fort potentiel d’occupation par les utilisateurs du bâtiment et pourra, après quelques aménagements, devenir un réel lieu de rencontre et de partage auquel on souhaite faire face avec cette fontaine. Par ailleurs, la position de la fontaine et de son banc leur permet d’être visible autant depuis le CROUS que depuis la cafétéria accolée et l’entrée arrière du bâtiment.

La fontaine prévoit de se protéger de l’eau par une approche morphologique. Le débord de toiture et la forme de diamant au niveau du robinet, permettent en effet d’éloigner la terre des sources d’eau. Une protection est prévue par l’ajout en surface d’adjuvants naturels au niveau de ce même diamant afin de protéger d’autant plus la terre dans le cas de jaillissements répétitifs dans le temps. La fontaine est placée sur un socle en brique de terre cuite afin de l’éloigner des remontées d’eau et d’humidité du sol.

Préparation du chantier

Afin de pouvoir construire la fontaine, il a tout d’abord été nécessaire d’excaver une partie de la terre afin de pouvoir construire les fondations et soubassement sur une dalle présente quelques dizaines de centimètres plus bas. Par ailleurs, nous avons construit le coffrage de la partie en pisé en amont afin de gagner du temps sur place. Enfin, nous avons apporté sur chantier l’ancienne fontaine afin de recycler la terre de celle-ci et avons effectué quelques tests sur différentes terres apportées par les encadrants afin de présenter nos essais et conclusions au public les jours suivants.

Ateliers pédagogiques

Réalisée sous forme de chantier participatif, la construction de notre fontaine en pisé a été l’occasion de faire découvrir plus largement la construction en terre crue à un large public. Préparés en partie par les encadrants de l’Éav&t mais également par Samuel Dugelay, artisan terre crue, les ateliers ont permis au public de découvrir l’architecture historique et contemporaine en terre crue, de comprendre comment caractériser la terre et d’expérimenter diverses techniques de construction : torchis, terre allégée, bauge, adobe, pisé et même la maçonnerie à travers l’assemblage de brique de terre cuite et de BTC (brique de terre comprimée).

Projet de recherche Alluvium

Le projet Alluvium s’intéresse au renforcement structurel et à l’eau des constructions en terre crue. Il réunit différents chercheurs et chercheuses de plusieurs laboratoires répartis en France et en Suisse. Après leur réalisation, les centaines de briques produites sont restées un moment sur place afin de sécher partiellement. Après quelques semaines (dépendamment de la météo), les briques peuvent être empilées et finir de sécher dans un endroit intérieur plus sec.

Soubassement en maçonnerie de la fontaine

La réalisation du soubassement et les fondations de la fontaine ont été réalisées en maçonnerie de brique de terre cuite. Cela a permis à notre équipe et aux visiteurs intéressés d’apprendre à maîtriser cette technique d’assemblage. Grâce à l’engagement de chacun et à l’aide de Samuel, nous avons pu réaliser la forme de pente permettant à l’eau de la future fontaine de s’écouler dans de bonnes conditions.

Réalisation de la partie en pisé de la fontaine

La partie la plus délicate de la construction en pisé réside dans son coffrage. En effet, celui-ci doit résister à la force de compression et aux efforts transmis lors du compactage de la terre qui se fait couche par couche. Un mur en pisé étant décoffrable immédiatement après sa construction, une partie de notre coffrage était mobile et donc a été relevée dès lors que l’on avait construit approximativement la moitié de la fontaine. À noter également, les couches de pisé étaient régulièrement séparées par des couches de mortier chaux / sable qui, en surface, permettent traditionnellement de limiter le processus d’érosion du pisé.

Décoffrage de la fontaine

Alors que la nuit était déjà tombée, nous avons finalement décoffré toute la fontaine dans la soirée de vendredi soir. Afin de finaliser la construction, il est nécessaire de couvrir la réalisation en tête car, comme on dit dans le domaine, une construction en terre crue résistera si elle a de bonnes bottes et un bon chapeau.

Chantier

Chantier

Chantier

Chantier

Chantier collectif

Conception de la fontaine lors du Workshop inter-années de 2019 à l’Éav&t
Les enseignants et encadrants du Workshop de 2019 :
JOFFROY Pascale, DE FOUQUET Marc, BENGANA Alia, ERSEN Timur.
Les étudiants du Workshop de 2019 :
AZEVEDO Charline, BARAZZUTTI Vincent, BARKANI Khadija, BAYARD Antoine, BOULOGNE Pauline, BRIAND Clementine, BUISSON Charlotte, FAURE Mathilde, FONTAINE Guillaume, GOURIOU Liza, HAXHIMUSA Arber, HONVO Shannon, JELLIMANN Antoine, MAROLLEAU Candice, MOIREAU Théo, NICOL Quentin, PADUA Virginie, PLANCKAERT Annabelle, SCHLEGELMILCH Noam, SEELIG Emma, SENLIS Lancelot, TAVERNIER Loïs.

Construction de la fontaine 2020
Actualisation et implantation de la fontaine :
JOFFROY Pascale, DE FOUQUET Marc, CAMPOS Camille.
Organisation et gestion du chantier :
EMA Architectes : DE FOUQUET Marc, CHAMBON Carole, CAMPOS Camille.
Architecte - artisan terre crue :
ERSEN Timur.
Encadrement du public et construction de la fontaine sur le chantier participatif par les étudiants de l’Éav&t :
AZEVEDO Charline, BARAZZUTTI Vincent, BARKANI Khadija, BAYARD Antoine, HONVO Shannon, PADUA Virginie, SENLIS Lancelot.
Sans oublier BERTHELIER Vincent et BOUTILLIER Romane qui nous ont prêté main forte du début à la fin de cette entreprise. Enfin, un grand MERCI à toutes les personnes qui sont venues nous rendre visite et nous aider dans la construction de la fontaine !

Construction d’adobes - Projet de recherche Alluvium
Organisation et gestion du chantier :
HAMARD Erwan, KEITA Emmanuel, TOURTELOT Julia, DUC Myriam.
Artisan terre crue :
DUGELAY Samuel.

Nous tenons également à remercier Nafissa BOUTKHIL et Claire GARRAUD de l’I-Site FUTURE pour leur accompagnement dans l’organisation globale de ce chantier.

Communication autour du chantier participatif :
Université Gustave Eiffel - "Projet Alluvium, des solutions pour la terre crue. Un matériau du passé résolument d’avenir."

Université Gustave Eiffel - "Retour sur notre Semaine Européenne du Développement Durable 2020 avec Clémence Garnier #SEDD2020"

Étudiants
Formation
2021