École d’architecture
de la ville & des territoires
Paris-Est

Cahiers du DSA

Se déplacer dans le périurbain – La gare de Bretteville-Norrey comme support de mobilités douces

La nécessité d’adapter le mode de vie périurbain à l’ampleur des mutations sociales et environnementales qui sont en cours est apparu avec une certaine urgence dans l’actualité récente. Au sein de ce phénomène, la question des mobilités occupe une place centrale : l’organisation des territoires périurbains repose sur un usage massif de l’automobile, alors que ce mode de déplacement est considéré comme de moins en moins durable. C’est dans ce contexte que la commune nouvellement fusionnée de Thue-et-Mue, située à l’ouest de Caen, souhaite faire de sa halte ferroviaire un levier pour la réorganisation de ses mobilités. L’étude propose d’abord un état des lieux des mobilités existantes dans la commune en lien avec l’agglomération de Caen, afin de pointer les opportunités de changements et les pratiques alternatives émergentes. Dans un deuxième temps, l’aménagement de la halte ferroviaire et de ses accès depuis les bourgs est repensé, donnant lieu à un projet de transformation de la zone industrielle voisine, qui associe étroitement espaces bâtis et espaces agricoles. Les autres bourgs de la commune sont ensuite reliés à la nouvelle gare par un maillage de voies douces qui prend appui sur la trame paysagère et les chemins existants. Enfin, des points relais mobilités sont implantés dans les coeurs de bourgs afin de relier les différentes composantes de la commune tout en réorganisant les espaces publics centraux. À travers cette étude, la question des mobilités devient ainsi le vecteur d’un projet territorial global à même de réarticuler les différentes composantes de l’espace périurbain.

Commanditaires de l’étude
Direction départementale des territoires et de la mer du Calvados (DDTM 14)
Ville de Thue-et-Mue

Étudiants
Daniele Franzi
Mathilde Loiseau
Julie Maillard
Louis Richard

Cette étude bénéficie des financements européens FEDER.

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.