École d’architecture
de la ville & des territoires
Paris-Est

Cahiers du DSA

Le Parc des Darses – Un projet urbain pour la tête nord du pont Gustave Flaubert à Rouen

La Métropole Rouen Normandie, entité administrative regroupant 71 communes et 498 000 habitants, commande au dsa d’architecte-urbaniste une étude concernant le secteur de la tête nord du pont Gustave Flaubert, à l’ouest de la capitale normande. Achevé en 2008, ce pont se poursuit en rive droite par un échangeur autoroutier provisoire. Du fait de sa géométrie peu sûre, l’État demande aujourd’hui sa mise aux normes. Cette commande est l’occasion d’interroger la place de l’infrastructure routière dans un contexte urbain complexe, fruit d’une évolution longue et conflictuelle entre la ville, son port et le socle géographique qui les supporte.

Un tissu hétéroclite en mutation entoure l’échangeur. Il s’agit de proposer une solution qui fédère, autour de la voie, les emprises portuaires du bassin Saint-Gervais, les nouveaux quartiers ouest de Rouen et la vallée voisine du Cailly, espace géographique décisif dans l’histoire des établissements humains rouennais. Ces territoires se rencontrent dans ce projet où les espaces urbains intègrent un enjeu majeur de ce siècle : celui des risques liés aux crues, à la submersion et aux effets combinés du réchauffement climatique.

Notre réflexion tente de dépasser la dimension technique de l’infrastructure et de la gestion de l’eau pour en faire des outils de projet capables de tisser des relations spatiales cohérentes, en lieu et place de l’éparpillement actuel de pièces urbaines fragmentaires. Ces principes de continuité, passant par un saut d’échelle, s’appliquent non seulement au Parc des Darses mais aussi à un ensemble géographique plus vaste. Ce parc métropolitain, résultant d’un projet urbain, architectural et paysager, intègre l’ensemble des citoyens de la Métropole.

Commanditaire de l’étude
Métropole Rouen Normandie

Étudiants
Anaïs Berthomé
Charlotte Breton
Quentin Jézégou
Alix Servent

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.