École d’architecture
de la ville & des territoires
Paris-Est

Cahiers du PoCa

Lotissement Malvoisine, Noisiel : De la rénovation énergétique à la décarbonation

La présente étude concerne la rénovation énergétique des habitats individuels en lotissement, et se base sur un cas concret situé à Noisiel, en Seine et Marne. La démarche concrète et réaliste adoptée est basée sur une approche systémique traitant conjointement plusieurs sujets : l’énergie, le climat, la matière, le vivant, et le social. Elle vise à décloisonner les différentes problématiques de la transition énergétique (l’aménagement urbain repensé autour des mobilités douces, la préservation de la biodiversité, l’autonomisation alimentaire…), souvent liées les unes aux autres et pourtant encore traitées distinctement.
En effet, de nombreuses transformations apparaissent nécessaires dans le contexte d’un monde bousculé par de multiples bouleversements (changement climatique, pénurie de matière et de ressource énergétique, extinction massive de la biodiversité). Dès lors, se posent de nombreuses questions :
Comment habiterons-nous Noisiel dans 30 ans, sous un climat proche de celui de Cordoue, en Andalousie? Quelle(s) solution(s) architecturale(s) imaginer pour atténuer les effets des hausses de températures déjà perceptibles ? Quels matériaux favoriser pour répondre le mieux possible aux besoins actuels et futurs? Quelles filières privilégier ? De manière plus globale, quel cadre donner à la rénovation énergétique ?
L’objectif de cette étude est de replacer la question de « l’habiter » et de la requalification architecturale au cœur de la rénovation énergétique. L’élaboration et l’approfondissement de ce travail s’est fait sur le terrain aux côtés des habitants, premiers concernés et garants, par leur adhésion, de l'opérationnalité du projet en amont d’une pluralité d’acteurs. L’étendue du sujet a été considérée, depuis les politiques publiques d’incitation et d’aides, jusqu’aux modes constructifs comme la pré¬fabrication et l’auto-construction, centrés sur l’habitant comme principal acteur.
C’est grâce à l’élaboration de deux scénarii, comprenant différentes solutions architecturales et urbaines, réalisables selon les envies, les moyens, et l’engagement de chacun.e, que nous avons imaginé des futurs possibles. Ils constituent un terreau favorable à mettre en action dès aujourd’hui pour se diriger vers des lendemains désirables.

Commanditaire(s) de l’étude
Direction Départementale du Territoire 77
Direction Régionale des Affaires Culturelles

Étudiants
Tristan Cassir
Marylou Dewilde
Shanti Escriva
Estelle Roussel

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.