École d’architecture
de la ville & des territoires
Paris-Est

Cahiers du PoCa

Réhabilitation des écoles de Cergy

Entre valeurs patrimoniales et réhabilitation énergétique

La ville nouvelle de Cergy, développée a partir des années 1970, est caractéristique du contexte de révolution urbanistique et architecturale dont elle faisait partie au moment de sa création. Elle fut ainsi le berceau d’expérimentations urbaines et architecturales proposant une nouvelle vision de la société.
Cergy fut un support pour la construction d’espaces et de bâtiments innovants par leur architecture mais aussi dans leur rapport aux usages, ramenés au cœur de la réflexion lors de la conception des écoles. Ces intentions innovantes ont amené les architectes à sortir des "standards" architecturaux du modèle de l’école, produisant des architectures éclectiques, révélatrices de leur volonté de repenser le système pédagogique. Leur durée d’exploitation ayant aujourd’hui quasiment atteint les cinquante ans, la nécessite d’une intervention de réhabilitation devient de plus en plus importante.
Conçues a l’origine dans un contexte d’abondance des ressources énergétiques, mais aussi d’ignorance des conséquences des émissions de gaz à effet de serre, les architectes se sont octroyés une grande liberté d’action dans leur dessin. Cette démarche a engendre une architecture singulière présentant aujourd’hui d’importantes consommations énergétiques. Au vu de la situation climatique actuelle, il devient indispensable de penser la réhabilitation de ces écoles. Sous forme d’une remise aux normes, cette action est réalisée dans l’optique d’une réduction des consommations, et donc, des émissions de carbone. La majorité de ces ouvrages fait aussi face a diverses sources d’inconfort dues a plusieurs facteurs d’obsolescence technique ou d’usage.
Commanditée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France, cette étude vise a dégager des axes de réflexion ainsi qu’une méthode généralisable, autour de la réhabilitation énergétique des écoles de la ville. Nous tentons donc de définir les potentielles formes que pourrait prendre leur transformation, en conciliant les fondamentaux de leurs valeurs patrimoniales avec les enjeux relatifs à la formation Post-Carbone.
Comment assurer le confort des usagers tout en limitant les émissions de carbone liées au fonctionnement de l’école ? En améliorant la résilience de l’école dans son usage et en limitant les consommations d’énergie.

Commanditaires de l’étude
Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France
Ville de Cergy

Étudiants
Camille Campos
Arthur Leconte
Rafael Simoes
Pierre-Henri Viriot

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.