École d’architecture
de la ville & des territoires
Paris-Est

Breaking Through the Gallery Walls

Briser les murs de la galerie

mardi 27 octobre 2020
à 13:00
Cycle de conférences
Amphithéâtre

Conférence de Salomon Frausto théoricien, éditeur, conservateur et éducateur en architecture américain. Architecte de formation au GSAPP de la Columbia University à New York, il est actuellement directeur de l'éducation au Berlage Center for Advanced Studies in Architecture and Design at TU Delft.

Entre avril et juin 1973, l’exposition intitulée « How to Play the Environment Game » était visible sur les murs de la galerie Hayward dans le Southbank à Londres, marquant l’une des premières tentatives pour faire connaître au grand public le principal enjeu urbain du jour : le réaménagement de Londres après la reconstruction. Cette conférence explorera non seulement comment cette exposition didactique a été une critique de la planification moderne de l’après-guerre mais aussi la façon dont son curator a remis en question le rôle traditionnel de l’architecte en mettant en relation le message et le medium pour atteindre un public élargi. Elle soutiendra que « How to Play the Environment Game » est un précurseur des architectures socialement et politiquement engagées et des expositions de design que nous attendons aujourd’hui.

Conçue, pensée et organisée par l’architecte et designer sud-africain Theo Crosby pour le Arts Council of Great Britain, cette exposition a présenté les multiples déterminants définissant les aspects physiques de Londres. Crosby a tenté de distiller le processus complexe qui a conduit à l’élimination des quartiers, à la destruction des monuments et à la relocalisation des communautés dans le cadre du réaménagement de la ville. En utilisant l’idée du jeu, Crosby a présenté des exemples historiques et contemporains mettant en évidence les intérêts mutuels et conflictuels des acteurs impliqués – promoteurs immobiliers, entrepreneurs, politiciens, architectes et citoyens – en faisant valoir que chacun gagnait en proportion de leur implication. Des photos aériennes noir et blanc au format carré, des montages, des dessins et des diagrammes ont été placé sur des murs polychromes, entrecoupés de textes d’auteurs contemporains importants, comme entre autres, Andrea Branzi, Peter Cook ou Jane Jacobs. Crosby a également initié l’installation expérimentale de projections immersives et d’un van de publicité multimédia pour atteindre un public extérieur à la galerie. Dans une nouvelle tentative pour étendre l’exposition au-delà de sa durée de vie limitée dans la galerie, Crosby a publié un livre de poche aux éditions Penguin présentant le contenu de l’exposition, et pensé comme une sa version condensée pour voyager à travers le Royaume Uni.

Mais à Londres, pendant trois mois, Crosby a brisé les murs de la galerie Hayward pour créer un espace d’exposition et d’échanges sur l’environnement bâti. Cette conférence analysera comment l’exposition « How to Play the Environment Game » a mis en évidence ce qui était en jeu dans le réaménagement de Londres dans des circonstances politiques, des intérêts commerciaux et des réalités du marché en constante évolution, et comment elle a été un exemple paradigmatique de la carrière de Crosby, à la fusion du message et du medium.

Salomon Frausto est directeur du Berlage Center for Advanced Studies in Architecture and Urban Design, anciennement Berlage Institue, à la Delft University of Technology. Il a auparavant coordonné les programmes universitaires du Buell Center à l’Université de Columbia. Il est diplomé en architecture de l’Université du Michigan et de l’Université de Columbia. Ses livres, dont Architourism: Authentic, Exotic, Escapist, Spectacular (2005), coédité avec Joan Ockman et celui à paraître intitulé Twelve Institutional and Public Buildings Revisited, 1928–1968, documentent des bâtiments extérieurs au canon communément admis de l’architecture moderne. Il mène actuellement une recherche au long cours sur le travail transdisciplinaire de l’architecte et designer Theo Crosby, de

l’exposition canonique « This is Tomorrow » à son rôle d’éditeur de la revue Architectural Design et de son implication dans la Fondation du Prince of Wales for the Built Environment.

Conférence en anglais

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.