École d’architecture
de la ville & des territoires
Paris-Est

Le regional planning comme écologie humaine

Cycle des Leçons du mardi

mardi 22 octobre 2019

Conférence
Amphithéâtre

Le 'regional planning' comme écologie humaine
Conférence de Catherine Maumi, professeur HCA, Ensa Paris-La Villette, AHTTEP / UMR AUSser 3329

Début du XXe siècle, les États-Unis ne reflètent plus en rien cet idéal du Garden of the world qui, depuis le XVIIIe siècle, avait contribué à construire ce paysage spécifique du middle landscape ou de la pastorale.

Le pays s’impose désormais comme une force économique et industrielle majeure, New York symbolisant cette nouvelle puissance. Une telle évolution n’est pas sans conséquence sur les conditions de vie des populations tant urbaines que rurales. Elle engendre en outre une transformation radicale des paysages naturels, lorsqu’elle ne provoque pas des désastres écologiques de grande ampleur.

Plusieurs professionnels et intellectuels envisagent dès lors une nouvelle organisation économique et spatiale – décentralisée – promouvant des modes de vie plus respectueux de la Terre, de ses ressources, et de l’être humain. Le progrès – l’électricité, l’automobile, le téléphone, etc. – ouvre selon eux la voie vers une autre façon d’habiter la Terre, construite sur une relation plus équilibrée entre l’être humain et son environnement.

Cette conférence s'inscrit dans le cadre du cycle des Leçons du Mardi intitulé "La fin d’un monde", coordonné par Jean-François Blassel et l'équipe pédagogique de la formation PoCa post-carbone.

Modification des grands cycles biogéochimiques de la planète et crise climatique, augmentation exponentielle de la consommation des ressources terrestres de toutes natures, pollution globalisée et persistante, fragmentation, réduction et destruction des habitats naturels : nos actions sur la nature sont systémiques, globales et irréversibles.

L’entrée dans l’Anthropocène des êtres humains, devenus véritable force géologique, nous impose des responsabilités nouvelles vis-à-vis de la nature et des générations futures.

Il s’agit d’apprendre à habiter autrement la Terre.

La série de conférences « La fin d’un monde », propose d’explorer prospectivement et rétrospectivement les contours de cette transformation radicale. "Nous avons choisi d'aborder la question de l'effondrement et d'interroger les territoires, paysages, architectures qui lui sont associés d'une façon ou d'une autre. Plusieurs disciplines sont mobilisées (histoire, écologie, anthropologie, philosophie politique) pour questionner les territoires et la spatialité de la catastrophe environnementale et du changement climatique et ouvrir des perspectives à la partir de l'écologie politique."

Entrée libre sous réserve des places disponibles.

Image d'illustration de la couverture : Appalachian Trail, 1922, Benton MacKaye

<p>Appalachian Trail, 1922, Benton MacKaye</p>

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.